Prévenir les risques psychosociaux : oui mais comment ?

Avec l’article L 4121-1 du code du travail, il incombe désormais aussi à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs : « L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé, physique et mentale des travailleurs ».

Oui, mais comment prévenir efficacement les risques psychosociaux ?

La première chose à faire est de réaliser un plan de prévention des risques psychosociaux. Ce document de travail fera un état des lieux des risques portant sur la santé physique, mentale ou les conditions sociales engendrés par les conditions de travail au sein de l’entreprise.

Faire la liste des risques :

Ce document de travail recensera l’ensemble des risques générés par l’activité professionnelle de votre entreprise. En matière de risques psychosociaux, les risques sont l’ensemble des troubles qui risquent de porter atteinte à l’intégrité physique ou mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violences etc.

Il en recherchera les causes probables.  Les principales sources de tension pouvant générer des risques psychosociaux sont nombreuses et variées, principalement, on y retrouve :

  • des facteurs liés au contenu de la tâche ou du travail à effectuer,
  • des facteurs liés à l’organisation du travail,
  • des facteurs liés à l’anxiété de performance,
  • des facteurs liés au management,
  • des facteurs  liés aux relations entre collègues, hiérarchiques ou clients de l’entreprise,
  • des facteurs liés à l’environnement professionnel, physique et technique,
  • des facteurs liés à l’environnement socio-économique de l’entreprise.

Faire des propositions concrètes de mesures à prendre pour les éviter :

Ce document établira également une liste de mesures concrètes que l’entreprise prendra pour couvrir ces risques potentiels.

Mascotte VRPSPar exemple :

  • l’élaboration d’un plan de formation de secouristes du travail dans l’entreprise,
  • L’adaptation des espaces de travail afin de prendre en compte les risques liés au déplacement d’engins de manutention dans les allées de l’usine,
  • L’aménagement des horaires de travail,
  • Etc.

Ce plan sera établi en lien avec les différents acteurs de l’entreprise : CHSCT, salariés, médecine du travail, managers et encadrants, etc.

Partager avec moi dans les commentaires ci-dessous quelles sont vos difficultés dans la rédaction de ce document