compétitivité des entreprises

La pression juridique pèse de plus en plus lourdement sur les chefs d’entreprises des secteurs privés et publics, afin qu’ils prennent en considération cette question.

La loi définit au titre de l’article L4121-1 du Code du travail une obligation de sécurité incombant aux employeurs de tout secteur qui se manifeste par un devoir de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs, par des :

  1. Actions de préventions des risques psychosociaux et de la pénibilité du travail,
  2. Actions d’informations et de formations,

Et

  1. La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés pour tenir compte des changements de circonstances et tendre vers l’amélioration des situations existantes.

Et la jurisprudence actuellement en cours a renforcé la loi en remplaçant l’obligation de moyen par une obligation de résultat pour la question de la protection de la santé des salariés. Ce qui alourdit la responsabilité des dirigeants. Voir : RPS se protéger des risques psychosociaux. Comment ?

Pourtant :

On ne compte plus les enquêtes et les études scientifiques ayant pour objectif d’établir un lien entre le bien-être au travail et la compétitivité des entreprises.

Parmi elles, je citerai celle réalisée par Alex Edmans et de ces collègues de la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie entre 1984 et 2011. Selon leurs résultats, les entreprises qui favorisent la qualité de vie au travail et le bien-être de leurs salariés figurent massivement parmi les 100 entreprises les plus performantes des Etats Unis. Elles auraient réalisé un rendement boursier de 2,3 à 3,8% supérieur à leurs concurrents moins bien veillants à l’égard de leurs salariés.

Offrir des conditions de travail agréables stimule les performances de l’entreprise.

Le lien entre la satisfaction des employés  et celles des interlocuteurs de l’entreprise (clients, fournisseurs, sous-traitants, etc …) est moins évident, mais tout aussi réel.

D’après une autre étude réalisée par GALLUP, quand le niveau de motivation des employés d’une entreprise grimpe de deux points, celui des clients monte d’un point.

Cette étude démontre également que la variation du score de satisfaction des employés est liée pour environ 20% à celui des résultats de l’entreprise sur les items suivants : maintien en poste des salariés, productivité de l’entreprise, satisfaction des clients, sécurité et profitabilité.

Sur quels axes faut-il être vigilent ?

Trois caractéristiques principales ressortent régulièrement des études. Il s’agit de :

  1. L’importance d’une communication efficace au sein de l’entreprise. Vis-à-vis des employés, mais aussi vis-à-vis des clients et fournisseurs.
  2. L’existence d’une culture d’entreprise forte et saine.
  3. Un souci véritable de la hiérarchie pour les employés.

Comment mesurer la satisfaction des employés ?

De nombreuses solutions existent mais pourquoi ne pas débuter par un mini-sondage en interne ?

L’enquête par questionnaire est un outil d’observation qui permet de quantifier et de comparer l’information sur un sujet précis. Il permet de récolter des informations auprès d’un grand nombre de personnes avec un minimum de dépense en énergie et en temps.

Contrairement aux interviews réalisées par la hiérarchie, les questionnaires, lorsqu’ils sont bien réalisés permettent aux employés de s’exprimer plus clairement, si :

  1. les questions qu’ils contiennent ne permettent pas d’utiliser les réponses contre les personnes ayant répondu,
  2. ils sont réellement anonymes

Construire ou réaliser un questionnaire peut être difficile pour certains d’entre vous. Pas de problème, vous trouverez plusieurs modèles disponibles sur SurveyMonkey à l’adresse suivante :https://fr.surveymonkey.com/mp/employee-satisfaction-surveys/

Evidement, ces sondages ne remplaceront pas une démarche d’amélioration de la Qualité de Vie au travail, ni un accompagnement par un IPRP, un consultant ou un organisme officiel, mais ils constitueront déjà une bonne base de travail.

Pierre COCHETEUX, Partenaire de votre bien-être au travail.

Réagissez à cet article en publiant un commentaire ci-dessous.

Laissez-nous simplement ici votre prénom et votre email et recevez :

  • Votre Kit "Prévenir les Risques PsychoSociaux pour mieux vivre au travail" - 8 Fiches pratiques pour penser votre politique de prévention des RPS

+ Un test de votre niveau de stress

+ Les nouveaux articles du blog

+ Des informations en avant première sur nos formations

+ De nombreuses surprises...

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

06 38 39 39 33