Stress

Selon un arrêter de la cour de cassation en date du 22 février 2007 :

« Commet une faute inexcusable l’employeur d’un salarié victime d’un stress lié au travail engendrant une dépression. « En vertu du contrat de travail le liant à son salarié, l’employeur est tenu envers celui-ci d’une obligation de sécurité de résultat, notamment en ce qui concerne les accidents du travail même lorsqu’ils n’ont pas lieu au moment d’un travail et que le salarié ne se trouvait pas sous le lien de subordination de l’employeur. Dès lors, un salarié en arrêt maladie pour un syndrome anxio-dépressif lié à son travail, qui commet une tentative de suicide, se trouve désormais couvert par la législation des accidents du travail. L’employeur, auteur d’une faute inexcusable en n’ayant pas pris les mesures nécessaires pour préserver le salarié, est tenu de réparer la totalité des préjudices personnels du salarié et de prendre en charge l’accident au titre de la législation professionnelle. » »

La prévention du stress en milieu professionnel est donc désormais une obligation de la part du chef d’entreprise. Négliger cette responsabilité expose l’employeur à de lourdes conséquences économiques : prendre en charge et réparer la totalité des préjudices personnels du salarié ainsi que les conséquences de l’accident. Ces conséquences économiques peuvent mettre en péril la survie de l’entreprise à très court terme.

Comment prendre en compte et anticiper les risques de stress dans l’entreprise ?

Le stress fait parti de la vie, de celle des hommes comme de celle des entreprises. Il n’est donc pas possible d’éviter ou de supprimer totalement le stress. D’ailleurs cela ne serait pas nécessairement un avantage, car le stress est aussi un moyen de prévenir certains risques. Il joue un rôle positif lorsqu’il est entendu et géré correctement.

1 – Proposez des formations à la gestion du stress

La gestion du stress s’apprend. Ce n’est pas une compétence acquise de manière innée. La formation des salariés en amont permet la plupart du temps d’éviter les risques psychosociaux. C’est également le moyen le plus simple et le moins onéreux que toutes les entreprises, même les plus petites peuvent facilement mettre en œuvre.

C’est pourquoi la formation des salariés à « la gestion du stress en milieu professionnel » devrait faire l’objet d’une planification régulière dans vos plans de formation. Consultez nos offres ici.

2 – Cartographiez le climat social de votre entreprise

Il existe aujourd’hui de nombreux outils qui permettent à de faibles coûts de cartographier le climat social d’une entreprise, d’un service ou d’un secteur d’activité. Réalisé par un professionnel extérieur à l’entreprise afin de garantir l’anonymat des réponses et une interprétation de qualité des résultats est un gage d’efficacité et de professionnalisme.

VRPS Consulting propose une cartographie du stress en milieu professionnel, voir ici.

3 – Mettre en place un plan de prévention.

C’est la démarche la plus logique et la plus complète. Prendre le temps de planifier une démarche de prévention est la meilleure garantie d’éviter la faute inexcusable, mais c’est aussi la plus longue et la plus couteuse. Vous pouvez vous inspirer des articles du blog pour y parvenir ou faire appel à l’un de nos consultant spécialisés dans ces accompagnements.

Conclusion

La mise en place d’action simple comme la formation permanente de vos salariés et/ou la mesure régulière du climat social de vos entreprises sont des moyens simples et peu couteux de vous prémunir de risques économiques plus lourds à moyen terme.

L’idéal étant bien sur de mettre en place une véritable démarche de prévention.

Choisissez maintenant votre action pour cette année.

Pierre COCHETEUX, partenaire de votre bien-être au travail.

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

06 38 39 39 33